Photo d'une piscine

Du CAP au diplôme d’ingénieur, la filière de formation aux métiers du paysage offre un large éventail de possibilités et couvre l’ensemble des niveaux d’études.

Ces formations sont complètes et répondent aux besoins de la profession.En effet, les métiers du paysage sont de plus en plus techniques et technologiques, et nécessitent de multiples compétences.

Outre l’acquisition des compétences végétales et techniques indispensables pour exercer dans la filière (travail de création ou d’entretien d’aménagements paysagers), les formations apprennent aussi à encadrer des équipes, tout en gérant les approvisionnements et la relation à la clientèle. L’Unep (Union Nationale des Entreprises du Paysage), première organisation professionnelle des métiers du paysage, est partenaire de la Direction générale de l’enseignement et de la recherche du ministère de l’Agriculture pour l’écriture des référentiels, en adéquation avec les besoins des entreprises. Elle est aussi un partenaire de l’ensemble des établissements d’enseignement agricoles et organismes de formation. L’implication des professionnels est un gage de succès, notamment via la formation continue et l’alternance.

 

Consulter l’infographie de l’Onisep

Niveau 5

Niveau V

Certificat d’Aptitude Professionnelle Agricole (CAPA) « Jardinier Paysagiste »

Il est le premier diplôme d’insertion professionnelle. La voie naturelle de poursuite de la formation est le brevet professionnel « Aménagements paysagers » pour ceux qui souhaitent intégrer le marché de l’emploi à court terme. Pour ceux qui souhaitent accéder à un diplôme de niveau III ou plus, il convient de s’orienter vers le bac professionnel.

Ce diplôme est accessible par la voie initiale, l’apprentissage et en formation continue.

 

Brevet Professionnel Agricole (BPA) « Travaux des Aménagements Paysagers »

En 2 ans, ils sont disponibles dans de nombreux Centres de Formations d’Apprentis (CFA). Ce diplôme professionnel donne accès à des postes de jardiniers paysagistes généralistes. Il est très axé sur la pratique et l’acquisition des savoir-faire du métier et permet d’être immédiatement opérationnel en entreprise.

Ce diplôme est accessible par la voie initiale, l’apprentissage et en formation continue.

 

  • CS « Jardinier de golf et entretien des sols sportifs engazonnés »
Niveau 4

Niveau IV

Baccalauréat professionnel « Aménagements paysagers »

Il se prépare en 3 ans et forme des jardiniers paysagistes qualifiés pouvant évoluer vers des postes de chef d’équipe / chef de chantier. Il est accessible par la voie initiale, de l’apprentissage et en formation continue. Selon la voie choisie, des semaines de stage ou d’apprentissage obligatoires sont intégrées au cursus afin de permettre au candidat d’approfondir sa connaissance du milieu professionnel.

En principe, la suite logique de ce diplôme est la poursuite d’études, mais il permet néanmoins d’intégrer le marché de l’emploi après son obtention.

 

Brevet Professionnel (BP)

Le Brevet Professionnel (BP) est un diplôme de même niveau que le bac pro, mais la formation ne dure qu’un an car il est destiné à un public d’adultes ou d’apprentis et ne comporte que des modules professionnels.

Il est intéressant pour des jeunes diplômés du brevet professionnel qui souhaitent s’insérer dans la vie active à l’issue de cette année supplémentaire.

 

  • CS « Arrosage intégré »
  • CS « Constructions paysagères »
  • CS « Maintenance de terrains de sport et de loisirs »
  • CS « Arboriste élagueur »
Niveau 3

Niveau III

Brevet de Technicien Supérieur Agricole (BTSA) option « aménagements Paysagers »

Il prépare à la responsabilité d’une entreprise ou à l’exercice d’une fonction de conducteur de travaux paysagers.

  • CS « Collaborateur du concepteur paysagiste »
  • CS « Gestion des arbres d’ornement »

 

 

Niveau 2

Niveau II

Licences professionnelles

Elles s’effectuent en un an et sont accessibles généralement par la voie initiale, de l’apprentissage et en formation continue (en contrat de professionnalisation par exemple). Elles peuvent constituer un atout pour les titulaires d’un BTS« Aménagements paysagers » en leur permettant d’approfondir leurs connaissances dans des domaines tels que l’infographie paysagère, le management de la gestion de chantier, le technico-commercial ou encore la gestion de l’eau, les techniques liées au développement durable et la gestion écologique des espaces verts.

Les licences sont accessibles par la voie initiale, l’apprentissage et en formation continue.

Niveau 1

Niveau I

Formation Paysage ITIAPE

La formation, dont l’Unep est l’un des fondateurs, forme des ingénieurs du paysage au service des entreprises du paysage et des collectivités territoriales. Ce parcours de 3 ans en alternance, après un BTSA ou par formation continue, prépare les apprentis à la polyvalence du métier d’ingénieur dans le secteur du paysage : management, conseil, suivi de chantier, maîtrise d’œuvre, fonctions commerciales.

Un parcours de 3 ans en alternance, pour préparer les apprentis à la polyvalence du métier d’ingénieur dans le secteur du paysage

 

Agrocampus Ouest

À Angers, la formation des ingénieurs en paysage qui se destinent à l’assistance maîtrise d’ouvrage, la maîtrise d’œuvre, l’ingénierie, la gestion du territoire et des paysages, la recherche ou la formation.

Bon à savoir

Certificats de Spécialisation

Adossés à un diplôme général, les Certificats de Spécialisation (CS) permettent de se spécialiser dans une activité particulière, par la voie de la formation continue et de l’apprentissage.

Photo d'un bassin

Sachez qu’il est également possible de renforcer ses compétences en conception et en architecture paysagère pour élargir la palette des services proposés à ses clients :

L’École Nationale Supérieure de la Nature et du Paysage de Blois (ENSNP) forme des ingénieurs concepteurs du paysage en 5 ans (cycle préparatoire intégré). L’admission se fait sur concours, accessible aux titulaires d’un bac scientifique.

L’École Supérieure d’Architecture des Jardins (ESAJ), école privée située à Paris, forme en 4 ans des concepteurs du paysage. Une cinquième année est nécessaire pour valider le niveau d’ingénieur.

L’École Nationale Supérieure du Paysage (ENSP) de Versailles-Marseille et les Écoles Nationales Supérieures d’Architecture et de Paysage (ENSAP) de Bordeaux et de Lille recrutent par un concours commun après un bac+2 et forment à la conception paysagère. Elles préparent au diplôme d’État de paysagiste (qui confère le grade de master).

Accessibles uniquement en formation continue, les Certificats de Qualification Professionnelle (CQP) sont délivrés par la branche professionnelle et correspondent à un métier précis. Ils sont préparés en contrat de professionnalisation ou accessibles par VAE (Validation des Acquis et de l’Expérience). Ils collent parfaitement à la réalité de l’entreprise :

  • « Ouvrier qualifié en construction d’ouvrages paysagers »
  • « Ouvrier hautement qualifié en maîtrise paysagère du végétal »

Formez-vous aux métiers du paysage !Accédez à la liste des écoles près de chez vous